• Redazione

En quête d’un futur meilleur en France

de Chadrack Kiboko



Tout homme aspire au bien-être dans sa vie, dit-on. C’est en ce sens que beaucoup de jeunes Africains en général et en particulier ceux de la République démocratique du Congo rejoignent l’Europe afin de trouver un avenir meilleur. Cette immigration s’effectue de manière régulière et irrégulière. Peu importe le moyen d’y accéder, ces jeunes sont déterminés à réaliser leur rêve dans le vieux continent. Voici une petite interview que nous avons accordée à un jeune étudiant congolais, Mbula Yannick, 22 ans.


Pourquoi avez-vous décidé de partir de la RDC ?

Je suis venu en France pour des raisons d’études. Je ne suis pas venu comme certains immigrés qui traversent la Mer Méditerranée en prenant beaucoup de risques jusqu’à perdent leur vie avant même d’atteindre l’Europe. En outre, j’ai jugé que les méthodes d’enseignement européen sont très efficaces contrairement à celui de l’Afrique. Ici, l’Université met tout à la disposition de l’étudiant pour pouvoir permettre à ce dernier de très bien avancer.


Pourquoi avez-vous choisi l’Union Européenne ?

J’avoue que l’union européenne se veut un peu respectueuse des droits de l’homme, parce qu’elle promet une politique d’immigration plus commode contrairement aux États-Unis avec son président actuel Donald TRUMP qui est ouvertement très hostile à l’immigration.


Une fois arrivé en Europe, avez-vous réussi à vous intégrer facilement ?

Je dirai que l’intégration des immigrés n’est pas toujours facile. Celle-ci dépend de la manière dont on y a accédé ‘’ légalement ou de manière clandestine’’. En prenant mon exemple, vu que le Français est ma langue, je me suis intégré facilement. Néanmoins, j’ai eu du mal à trouver un logement. A l’instar de mes collègues étudiants, certains parmi eux sont butés à des difficultés financières énormes puisqu’ils ne sont pas boursiers, ils n’ont pas beaucoup d’aides. Moi j’ai eu la chance d’avoir un frère et une sœur qui vivent France depuis un moment et pas mal de connaissances. Je me suis donc appuyé sur leur expérience afin de m’intégrer dans la société.


Comment vivent tes parents ta distance ?

Bien qu’il y ait séparation entre mes parents et moi, on ne peut rien y faire. Il est vrai que je leur manque mais je crois qu’ils comprennent que je suis venu étudier et chercher mon avenir.


Qu’est ce que tu peux aux jeunes congolais qui veulent venir étudier en France comme toi ?

Je dirai tout d’abord qu’il faut se préparer sur plusieurs plans notamment financiers avant de venir étudier ici, car les frais académiques coutent énormes. En plus, Immigrer vers l’Europe n’est pas synonyme de résoudre ses problèmes ou de réaliser son rêve. Enfin, bien que certaines conditions soient favorables, l’Europe n’est pas un Eldorado comme on le croirait, elle a aussi ces problèmes de même que l’Afrique.

_________________________________________________________________________


Dall’Africa all’Europa in cerca di un futuro migliore


di Chadrack Kiboko


Ogni uomo dovrebbe aspirare al meglio nella vita. Molti giovani della Repubblica Democratica del Congo si recano in Europa per trovare un futuro migliore. Sono determinati a realizzare il loro sogno. Come Mbula Yannick, 22 anni, originario di Kinshasa e tutt’ora residente a Lille, Francia.


Perché hai deciso di partire?

Sono venuto in Francia per motivi di studio. Non sono arrivato attraversando il Mediterraneo. Qui ho scoperto che i metodi di insegnamento europei sono molto più efficaci di quelli africani. L’Università mette tutto a disposizione dello studente per consentirgli di progredire molto bene.


Perché hai scelto l'Unione Europea?

L’Unione europea rispetta i diritti umani e la sua politica migratoria è differente da quella degli Stati Uniti. L’attuale presidente Donald Trump è apertamente ostile all’immigrazione.


Una volta arrivato in Europa, sei riuscito a integrarti facilmente?

L’integrazione per gli immigrati non è mai facile. Dipende soprattutto dalla legalità dell'accesso. Poi la cultura: io parlo francese e la lingua mi ha aiutato. Ho avuto problemi a trovare un alloggio: chi non è destinatario di borse di studio si trova spesso in difficoltà finanziarie. Io ho un fratello e una sorella che vivono qui da tanti anni fa e hanno molte conoscenze.


Come vivono i tuoi genitori la distanza?

Non possiamo farci niente. Certo, mi mancano, ma penso che capiscano che sono venuto a studiare e cercare il mio futuro.


Che cosa puoi dire ai giovani congolesi che vogliono intraprendere il tuo stesso percorso?

Direi loro che occorre una preparazione su più livelli, soprattutto economici. Le spese accademiche sono ingenti e la vita non è gratuita in Europa. Immigrare in Europa poi non equivale a risolvere i problemi. Nonostante condizioni favorevoli l’Europa non è un Eldorado.

0 visualizzazioni

La Società San Paolo è una Congregazione Religiosa fondata nel 1914 in Italia ad Alba (Cuneo) dal Beato Giacomo Alberione.